[TEST] Routeur Xiaomi AX3600 AIoT

Xiaomi a sorti il y a quelques mois un routeur Wifi 6 spécialisé pour l’internet des objets. Comprenez ici tout les petits objets connectés en Wifi qui sont principalement utilisés dans la domotique (lampe connectée, interrupteur, capteur de température, système de sécurité etc…). Ce routeur est le AX3600. Je vous propose donc un petit retour d’expérience sur cet appareil.

Spécifications

Commençons d’abord par les spécifications du routeur. En voici les principales :

Processeur PQ8071A 4-core A53 1.4 GHz CPU
Network processing unit Dual-core 1.7 GHz NPU
Mémoire512 Mo
2.4 GHz Wifi2 × 2 (supports up to IEEE 802.11ax protocol, theoretical maximum speed of 574 Mbps)
5 GHz Wifi 4 × 4 (supports up to IEEE 802.11ax protocol, theoretical maximum speed of 2402 Mbps)
Antennes6 antennes externes + 1 antenne externe AIoT
Ports1× 10/100/1000M self-adaptive WAN port (Auto MDI/MDIX)
3× 10/100/1000M self-adaptive LAN ports (Auto MDI/MDIX)
Protocoles Wifi IEEE 802.11a/b/g/n/ac/ax, IEEE 802.3/3u/3ab
Cryptage Wifi WPA-PSK/WPA2-PSK/WPA3-SAE encryption, wireless access control (blacklist and whitelist), SSID hiding, smart

Si vous voulez des informations plus détaillées tout est disponible sur le site de Xiaomi Global.

Wifi

Ce que l’on peut noter dors et déjà c’est présence de Wifi 6 dernière technologie disponible mais encore peu rependue. Cela peut sembler gadget à l’heure actuelle mais vous verrez plus tard lors des tests de rapidité que c’est un atout non négligeable, pour peu d’utiliser un appareil compatible. La vitesse maximale proposée par ce routeur est de 3559 Mbps. Il intègre la technologie 1024-QM pour agrandir la bande passante et la modulation OFDMA + MU-MIMO pour doper le nombre de dispositifs gérables.

La présence de WPA3 est aussi un plus. Encore peu rependue, elle permettra à notre routeur de durer dans le temps avec le Wifi 6. Sachez au passage que le WPA3 est rétrocompatible avec le WPA2. Vous pourrez donc l’activer pour connecter vos appareils WPA2. J’ai tout de même eu quelques difficultés avec le WPA3. En effet, mes Google Home ou Google Nest Hub ne reconnaissaient pas le Wifi en WPA3, quand bien même mes autres appareils WPA2 (ordinateur, ampoules, tablettes…) fonctionnaient parfaitement. J’ai donc désactivé le WPA3 pour l’instant. Impossible de savoir si cela est du au routeur ou aux appareils en eux même…

Enfin, le WPS est absent sur ce modèle. Pas très grave en soit (et même mieux pour la sécurité) mais je tenais à vous le préciser.

Ethernet

Du côté connectique nous avons 3 port Ethernet gigabit pour les appareils LAN et un port Ethernet Gigabit pour le WAN.

Aspect

Disons le, le Xiaomi AX3600 claque. Avec son design futuriste c’est un OVNI. Plusieurs personnes qui l’ont vu sur mon buffet étaient interloquées sur ce à quoi pouvait bien servir cet appareil. Ces antennes dont 1 avec une LED à son sommet sont certes puissantes mais fond prendre sa petite place à l’appareil. Le routeur fait tout de même 41 cm de long et 17 cm de haut. Il ne pourra donc pas être placé n’importe où contrairement à son petit frère le AX1800 qui lui prend un petit peu moins de place tout en hauteur.

Les LEDs peuvent être éteintes depuis l’interface de configuration.

Configuration

C’est là que ça se corse un petit peu. En fait, le routeur n’est pas officiellement sorti en version globale (cela devrait être le cas sous peu). Nous avons donc une page de configuration en chinois…

Mais je vais vous donner une petite astuce pour surmonter ce petit problème. Utilisez le navigateur Google Chrome avec le plugin Google traduction et la page sera traduite de façon suffisamment compréhensible.

Il est également possible d’utiliser l’application MiWifi en version française pour configurer votre routeur. C’est beaucoup plus pratique, et cela vous permet d’accéder à votre routeur depuis votre mobile de n’importe où, pas seulement en local.

Quelques images de l’application MiWifi :

Plusieurs fonctionnalités intéressantes sont présentes depuis l’application.

En premier lieu un menu qui affiche la liste des périphériques connectés. Dans le détail, il y aussi la consommation en direct de la bande passante globale ou par appareil.

Le routeur dispose d’une solution de sécurité avec un pare-feu. On dispose également d’un système QoS (Quality of Service) qui nous permet de limiter la consommation de bande passante pour un appareil ou pour l’ensemble du routeur.

Le wifi est finement personnalisable. Cela va du mode sécurité au MU-MIMO en passant par l’association automatique d’objets connectés Xiaomi (jamais testé).

Vitesse

Parlons maintenant de la vitesse de connexion de ce routeur, ce qui m’a poussé à l’acheter. Et bien je dois dire que j’ai été bluffé. La preuve en image :

J’ai réalisé ce test en Wifi avec un téléphone Wifi 6 le Xiaomi Mi 10. J’obtiens des résultats similaires à ce que je peux obtenir avec un câble Ethernet sur ma connexion fibrée.

Même son de cloche avec un test chez Speedtest.net avec une légère amélioration en upload :

Cela marche tellement bien que je n’utilise quasiment plus de câble Ethernet. Car il faut aussi dire que la connexion est stable. En effet, mon décodeur TV et ma Shadow Box en Wifi peuvent fonctionner en même temps sans freeze ni lag avec ma vingtaine d’objets domotique.

Mon avis

Pour le prix (119€ à son lancement) ce routeur est un très bon investissement. Il allie les dernières technologies en terme de Wifi avec une interface de configuration assez fine. Les débits Wifi s’en retrouvent décuplés et la connexion est stable. Seul bémol, il n’est pas encore sorti en version globale. Il faudra donc le commander en chine, disposer d’un adaptateur de prise chinoise et jongler un petit peu avec la traduction lors de la première configuration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.